La maison basse consommation est limitée en consommation d’énergie primaire. C’est le fameux seuil des 50 kWhep/m2.an en moyenne qui a été tant communiqué. Et à raison car c’est une véritable révolution dans la construction de consommer aussi peu !

En parallèle, voici une énergie qui monte de plus en plus, non pas en prix, mais en performance disons durable, c’est l’énergie-bois. C’est en effet une énergie renouvelable du fait de son cycle carbone neutre. Son coefficient de conversion pris dans l’obtention notamment de label Effinergie® est de 0.6, comparativement à 1 pour le gaz et 2.58 pour l’électricité. Le coefficient de conversion est important pour différentier énergie primaire et énergie finale. Dans le cas de l’électricité, cela veut dire qu’il faut 2.58 kWh à l’origine de la production pour 1 kWh en énergie finale. Entre-temps, ce sont des pertes. D’où l’avantage « positif » du bois avec un coefficient de conversion de 0.6 !

La réglementation thermique 2012, elle se base sur la norme BBC pour imposer un niveau de base consommation. De plus dans m’habitat en maison individuelle, la RT 2012 impose l’utilisation d’une énergie renouvelable !! Obligatoire !! D’où l’intérêt numéro 2 du bois

> Accès au dossier réglementation RT 2012

L’énergie bois, est ainsi avantageuse aujourd’hui sur plusieurs plans essentiels :

1°) Elle est un gage de respect de la réglementation thermique RT 2012,

2°) Sur le plan environnemental, c’est une énergie renouvelable avec un cycle carbone neutre,

3°) Sur le plan économique, le bois ne subit pas les aléas et spéculations politiques des autres énergies.

4°) c’est une énergie stockable, sure, et nous disposons d’un potentiel forestier des plus important en France et Europe.

Ainsi la maison BBC avec un chauffage bois est une solution de référence pour un habitat durable. De même les projets tertiaires, d’enseignements, de bâtiments administratifs divers n’auront aucun mal à respecter les seuils BBC. Certes toutes ces constructions ne seront implantées au centre des villes, mais en zone périurbaines et rurales.
La surface est grande et la densité des populations est en train de changer vers un urbanisme plus équilibré, plus maitrisé sur le plan des énergies (énergie primaire, écomobilité, énergie grise, …)

> Accès au guide de la chaudière