Les perspectives du chauffage au bois sont bien là.

Si l’on se réfère à l’étude publiée par l’UECF et le FFIE, toutes les énergies fossiles sont vouées à la rareté et à un coût prohibitif. Le nucléaire, lui est condamné à être réduit pour des questions de sécurité et d’investissement non provisionné. Voir l’étude!

Vous constaterez dans cette étude fort bien faite, que seule l’énergie bois reste stable quant à son coût dans les années à venir, et ce jusqu’en 20150, selon les hypothèses prises. Cf chapitre 5 du lien ci-dessus.

Le bois est une énergie renouvelable qui a cette caractéristique d’être stockable. Nous disposons d’une quantité des plus importante au monde en Europe. Et la France n’est pas en reste quant à sa capacité forestière.

Le problème ou le non problème est d’industrialiser la filière bois. Toutes les zones urbaines et péri-urbaines seraient à traiter, à  gérer, à chauffer!, d’une manière industrialisée.

A défaut des Pouvoirs Publics, les groupes industriels devraient s’investir dès à présent, l’avenir est là.

Philippe NUNES – DG d’XPAIR